fbpx

Rétroviseurs dégivrants

Peugeot 308 GTI 270ch

Peugeot 308 GTI 270ch

Garage Confidentiel vous propose cette magnifique Peugeot 308 GTI en version boîte manuelle de novembre 2016 comptabilisant 65.000 km.

Le succès de la Peugeot 208 GTI n’est plus à démontrer. C’est certainement pour cette raison que la marque au lion a présenté la 308 GTI en 2015. Contrairement à la première génération trop timide, celle-ci affiche un look ravageur et un moteur plein de caractère.

Micro moteur, maxi power !

Contrairement à l’armada des concurrentes qui proposent de copieux 2 litres turbo, la 308 GTI doit se contenter d’un modeste 1.6 l. Mais les profondes modifications apportées sur celui-ci en font un champion de la puissance spécifique, puisqu’il propose 270 chevaux et surtout, un couple de 330 Nm constamment disponible entre 1.900 et 5.000 tr/min. Une puissance déjà généreuse et dont le travail est facilité par la masse extrêmement contenue : à peine plus de 1,2 tonne. Ainsi armée, la 308 GTI annonce un 0 à 100 km/h en 6 secondes. L’amortissement est bon et le freinage est très endurant. Les disques de frein de 380 millimètres posés sur bol alu y contribuent certainement. Le grip est très bon, le comportement est sain. On découvre au fil des kilomètres une compacte efficace et très rigoureuse. Le différentiel à glissement limité Torsen permet de remettre plein gaz à chaque sortie de virage sans risquer de finir dans le décor. Les roues avant ont un carrossage négatif de 1,6° offrant un train avant incisif et une direction très précise. Les suspensions sont judicieusement dosées : ni trop fermes, ni pas assez. Les virages s’enchaînent facilement, donnant l’impression d’une voiture posée sur des rails ! Que demander de plus ? Peugeot n’y va pas par quatre chemins : le communiqué de la nouvelle 308 GTi présente le nouveau bolide de Peugeot Sport comme étant la « compacte sportive ultime » et « le modèle le plus radical de la gamme ».

Un intérieur chic et sportif !

Lorsque l’on ouvre la porte conducteur de la Peugeot 308 GTI, on remarque tout de suite ces deux superbes baquets mêlant cuir et alcantara, avec des surpiqûres rouges et un sigle Peugeot Sport blanc à la verticale. On retrouve bien sûr des touches de rouge, comme le repère central du volant, le logo GTI, les renfoncements du levier de vitesse, les surpiqûres et l’éclairage des compteurs en mode Sport. Une ambiance plutôt chic et cossue d’apparence. Le style est volontairement épuré avec de nombreuses commandes accessibles directement depuis l’écran central de 9,7 pouces. La place à l’arrière est satisfaisante et surtout, il est possible de rabattre la banquette. Officiellement, c’est pratique pour charger des objets encombrants. Officieusement, cela permet surtout de profiter des vocalises de la ligne d’échappement. Le fait que la 308 GTI soit exclusivement disponible en cinq portes est un vrai plus pour les parents qui peuvent partir en famille sans problème.Les contreportes sont habillées de cuir surpiqué également. L’ensemble est donc très cohérent dans son ensemble et on se sent bien à bord. Le volume du coffre est de 420 litres, ce qui est plutôt sympa pour la catégorie.

Peugeot 308 GTI, La révélation 

Quelle machine ! Tout en préservant le confort et une certaine sérénité à bord, la 308 GTI fait preuve d’une redoutable efficacité. C’est sûr, nous ne connaissons pas beaucoup de voitures capables de soutenir le rythme de cette lionne enflammée sur parcours sinueux ! Facile à conduire, elle ravira également les pilotes en herbe qui découvriront en elle une sportive discrète et jamais piégeuse. Une petite perle…

Audi R8 V8 4.2 FSI QUATTRO méca

Audi R8 V8 4.2 FSI QUATTRO 420cv boite méca

Garage Confidentiel vous propose cette magnifique Audi R8 V8 4.2 FSI QUATTRO de 420cv couplé à une boite mécanique de avril 2009 et comptabilisant seulement 37.000 km. Véhicule visible sur RDV.

Une silhouette basse (1.25m à peine de haut), courte (4.43m) mais surtout très large (plus d’1.90m) pour se poser massivement sur la route et offrir deux places généreuses aux occupants : l’Audi R8 en impose même à l’arrêt. Sa carrosserie en aluminium et magnésium abrite un châssis cage ASF (Audi Space Frame), un V8 de 420 chevaux (celui de la RS4) en position centrale arrière et la fameuse transmission Quattro. Avec 301 km/h en pointe et moins de 5 secondes pour passer de 0 à 100 km/h, elle va faire trembler la concurrence tout en montrant une docilité et une facilité de pilotage stupéfiantes.

Regard froncé sur l’horizon, gueule béante et ouïes démesurées : à l’arrêt comme en mouvement, l’Audi R8 parait concentrée sur sa mission de sportive sans concession. Un somptueux trompe l’œil dans la mesure où dès les premiers kilomètres, le conducteur apprécie un comportement dépourvu de toute sauvagerie ou brutalité. Audi dont les racines sportives remontent aux fameuses Auto Union de l’entre deux guerres n’a pas raté son entrée dans le cercle très fermé des « supercars ».

L’espace dévolu aux occupants a été généreusement calculé pour y installer des sièges semi-baquet exemplaires à tous points de vue. Confortables et ergonomiques, ils assurent un excellent maintien latéral même à forte cadence et offrent une position de conduite parfaite. Malgré la présence du V8, Audi a pu ménager un espace de rangement à l’arrière y loger clubs de golf, un blouson, un attaché case ou deux petits sacs. Le coffre quant à lui, d’un volume de 100 dm3 se situe sous le capot avant.

Audi a respecté à la lettre les critères de la voiture de sport idéale. A savoir des voies larges (1.632m à l’avant et 1.595m à l’arrière), un empattement long (2.65m), une répartition avantageuse du poids (44% à l’avant et 56% à l’arrière), un V8, en position longitudinale centrale arrière et des pneus énormes (235/40 à l’avant et 285/35 à l’arrière) sur des jantes de 18 ou 19 pouces. Pneus développés spécifiquement par Pirelli. A cette architecture tout en équilibre s’ajoutent une coque ultra légère (277 kg), des structures en alu très rigides composées de 70% de profilés, 22% de tôles d’alu et 8% de pièces moulées, et bien entendu des suspensions triangulés double à l’avant et à l’arrière.

A travers la magnifique vitrine arrière de la R8, on peut admirer le magnifique V8 FSI. Puissance et couple sont identiques culminent respectivement à 420 chevaux et 430 Nm. Le graissage par carter sec a permis ici d’abaisser le centre de gravité au profit de l’agilité et de l’équilibre de la voiture. Le système d’injection directe FSI est associé à un concept de haut régime innovant poussant les sensations jusqu’à 8250 tours/m sans pour autant remettre en cause la souplesse et les reprises à très faible allure. Compact et léger, ce V8 s’expriment au travers d’une boite mécanique à 6 rapports.

L’Audi R8 frise le sans faute et montre que l’on peut concilier, le luxe, le confort et la sportivité. En somme une GT idéale. Cette version à boite mécanique saura satisfaire les puristes et balayer d’une main toutes les réticences liées à la boîte robotisée simple embrayage R-tronic, forcément moins performante, plus brutale que les nouvelles boites de vitesses à double embrayage et sept rapports S-Tronic.

BMW Série 1 116d (F20) Eff. Dynamics

BMW Série 1 – 116d (F20) Efficient Dynamics

Garage Confidentiel vous présente cette magnifique BMW Série 1 116d (F20) 5 portes Efficient Dynamics édition Executive, 116cv, avec de nombreuses optionsdu 10/2015 comptabilisant 42.235km.

Le facelift du printemps 2015 n’est pas passé inaperçu et trois ans après cette silhouette ne semble pas prendre une ride, bien au contraire, avec ses faces avant et arrière redessinées. Une fois à l’intérieur, la Série 1 offre un univers dédié à son conducteur et profite d’une mise à jour essentiellement technologique avec un système multimédia évolué, dont la navigation Professional avec son large écran de 8,8 pouces. La qualité perçue d’excellente facture place cette BMW en haut de la hiérarchie du segment.

En action, cette Série 1 se veut extrêmement dynamique et bien suspendue. Son tempérament propulsion provoque ce petit déhanchement caractéristique lors des accélérations avec un train arrière qui se pose parfaitement par terre et ne bouge plus d’un millimètre avec les aides à la conduite. Elle est vive à conduire, reprend bas et offre assez de peps pour évoluer sereinement sur tous les réseaux. Les vibrations et la sonorité typiques d’un 3 cylindres ont été compensées efficacement par les ingénieurs allemands pour offrir un confort de bonne tenue.

Côté comportement, cette propulsion pur jus (pour combien de temps encore ?) conserve un excellent compromis entre confort et dynamisme, de surcroît avec la monte d’origine 16’’ livrée de série. La direction est franche, directe et précise et l’arrière-train très prévenant.

Vous l’aurez compris, cette offre un excellent compromis entre polyvalence et dynamisme. Son petit moteur en fera une excellente routière peu gourmande en ville comme sur longs trajets. Son confort inégalable offre les sensations d’une berline pour le prix d’une citadine. A découvrir en exclusivité chez Garage Confidentiel.

Mercedes C 220 CDI Sportline AMG

Mercedes C 220 CDI Sportline 7g tronic AMG – 170cv

Garage Confidentiel vous propose ce magnifique Mercedes C220 CDI Sportline 7g tronic pack AMG comptabilisant 51.500km de 11/2014

La nouvelle Mercedes Classe C est une copie quasi conforme du vaisseau amiral Classe S… A une échelle évidemment inférieure, même si la génération W205 est aujourd’hui considérée comme un beau bébé. Jugez plutôt : 4,69 mètres de long pour 1,81 m de large. Soit 27 cm de plus que son ancêtre. Pourtant, à la voir sur la route des crêtes, cette nouvelle étoile séduit par sa finesse. Son coefficient aérodynamique de 0,24 fait référence dans sa catégorie.

Nous sommes aussi séduits par le soin apporté aux optiques, mais également par l’ajout de subtiles touches de chrome (sur les bas de caisse…) ou même par cette double sortie d’échappement. Equipé du pack AMG, ce modèle donne même une leçon de dynamisme à la CLA, pourtant davantage connotée « sport ». Comme souvent, Mercedes propose une ribambelle d’options pour améliorer l’esthétique de ses voitures, elle celle que nous vous proposons aujourd’hui est loin d’en être dépourvue…

L’essentiel des ventes de Mercedes Classe C se feront, en France, en versions 220 BlueTec. Cela tombe bien, qu’il s’agit notre monture. Pour son best-seller, Mercedes a apporté quelques modifications au 2,1 litres Diesel afin de le rendre moins gourmand. Le travail apporté au châssis, avec le recours à l’aluminium, a aussi permis de gagner une centaine de kilos. Donné pour 170 ch et 400 Nm, la C220 BlueTec affiche une belle aisance face au chronomètre (0 à 100 km/h en seulement 7,7 secondes), d’autant que sa masse (1,6 tonne) reste raisonnable. Les relances seront donc chose aisée et si la transmission automatique (revue) favorise clairement la douceur à la vigueur.

Que dire, sinon que cette nouvelle Classe C surclasse le modèle précédent. Plus réussie esthétiquement, elle gagne surtout en standing, à tel point que sa grande sœur Classe E a du souci à se faire…