fbpx

Ordinateur de bord

Range Rover Supercharged V8 5.0

Land Rover Range Rover Supercharged Autobiography V8 5.0

Garage Confidentiel vous propose ce magnifique Land Rover Range Rover Supercharged V8 5.0 de juin 2013 comptabilisant 98.000 km.

Historiquement appelé Classic ou Vogue, le « grand » Range Rover ne s’affuble plus d’un nom de modèle depuis quelque temps. Logique, il est un peu seul dans son monde et avec son histoire, mais aussi sa réputation, il n’a pas besoin d’en dire plus pour imposer le respect. Dans un monde où les SUV de toutes tailles et de toutes marques pullulent, le Range Rover se classe dans une catégorie distincte où il n’a pas vraiment de concurrence.

Luxe, calme et volupté

Ce qui apparaît comme un inconvénient lorsqu’il faut garer l’engin ailleurs que dans les immenses parkings américains devient un avantage une fois que l’on a escaladé dans l’habitacle : c’est gigantesque là dedans ! La position de conduite très surélevée permet de voir loin et d’anticiper, la largeur aux coudes est hors normes, et le coffre dépasse les deux mètres cubes lorsque l’on a replié la banquette (opération entièrement électrique!).

Sa Majesté Range Rover

Forcément, une telle ambiance de salon anglais incite à adopter une conduite indolente. L’insonorisation très poussée, les suspensions ultra-confortables et l’infinie souplesse du V8 à compresseur se combinent pour faire du Range Rover un véritable cocon isolant totalement des agressions extérieures. Une décontraction que l’on retrouve en hors-piste, puisque les énormes débattements de la suspension pneumatique, le système Terrain Response de dernière génération (disposant même d’un mode « auto ») et les multiples blocages de différentiel se chargent de vous faciliter la tâche. Sable, boue, gués de 90 centimètres, le Range n’a peur de rien et semble inénarrable ! Seule la crainte d’abîmer la belle peinture ou les délicates jantes en alliage viendra refréner vos envies d’aventures. Le Range Rover est donc ultra-confortable et invincible en tout-terrain

Une étonnante efficacité routière

Plus sérieusement, la vraie surprise vient des capacités routières de cette version V8 Supercharged. Avec les 510 chevaux et 625 Nm fournis par le 5 litres à injection directe et compresseur, ce mastodonte se transforme en boulet de canon dès que le pied droit se fait un peu plus lourd. Jugez plutôt : le constructeur revendique un 0 à 100 km/h en 5,4 secondes, soit peu ou prou le chrono d’un coupé Nissan 370Z ! La vitesse maxi est quant à elle électroniquement bridée à 225 km/h, histoire de ne pas accumuler trop d’énergie cinétique sur Autobahn… Plus étonnant encore, le Range Rover ne se contente pas d’aller vite en ligne droite : il se débrouille également plutôt bien lorsque la route tourne ! Certes, il serait bien exagéré de parler d’agilité dans le cas d’un tout-terrain de 2,3 tonnes, mais une fois que l’on a bien inscrit le train avant dans la courbe, le Range n’élargit plus la trajectoire et parvient à contenir les mouvements de caisse grâce à sa compétente suspension pilotée. Mieux : cette dernière digère littéralement toutes les inégalités du bitume, donnant l’impression d’être installé sur un tapis volant. Une efficacité qui incite à hausser le rythme sur le réseau secondaire, d’autant que la position de conduite surélevée permet une meilleure lecture de la trajectoire idéale.

A retenir 

Énorme, ultra-confortable, puissant, performant, efficace en hors-piste et surprenant sur route, le Range Rover est un engin incroyablement attachant.

Audi R8 V10 5.2 R-Tronic

Audi R8 V10 5.2 R-Tronic

Garage Confidentiel vous propose cette magnifique Audi R8 V10 en version boîte R-Tronic d’avril 2012 comptabilisant 49.500 km.

L’Audi R8 est désormais disponible avec le V10 Lamborghini. Un mariage torride aboutissant à 316 km/h et 3,9 s au 0 à 100 km/h. Plus caractérielle que la R8 V8 de 420 chevaux…

Design extérieur et intérieur  

On remarque les optiques entièrement à LED, une calandre laquée noir brillant, assortie de barrettes chromées, des prises d’air double lame tandis que des badges V10 trônent sur les ailes avant. Les fameux et contestables « side blade » sur les flancs intègrent des écopes élargies d’admission d’air. L’arrière se différencie par un extracteur d’air laqué noir, un diffuseur spécifique, des feux arrière à LED et une double sortie d’échappement ovale. Mais le must de la personnalisation concerne les somptueuses jantes de 19 pouces à dix branches en Y. Enfin, comme le V8, le moteur V10 s’admire à travers une vitre, ce compartiment pouvant en option être éclairé et bénéficier d’inserts en carbone. L’habitacle de l’Audi R8 V10, toujours de référence en terme de qualité d’assemblage et de finition, se trouve enrichi par la présence de la sellerie cuir Nappa pour les sièges (chauffants) et les contre-portes, le GPS + avec chargeur 6 CD et l’installation Hi Fi Bang et Olufsen. Cerclés de rouge et badgés V10, le compte-tours est gradué jusqu’à 10.000 tours et le compteur jusqu’à 350 km/h.

Mécanique et châssis 

Encore plus affûté que celui de la Lamborghini Gallardo, le V10 atmosphérique de l’Audi R8 recèle notamment une lubrification par carter sec, une distribution par chaîne sans entretien, 4 arbres à cames à calage variable et une gestion à double calculateur. En affichant 258 kg, le moteur ne pèse que 30 kg de plus que le V8. Il est associé à une boite mécanique à 6 rapports mais nous disposions en essai de la boite robotisée R-Tronic à trois modes (automatique, séquentielle via les palettes et « sport »). Avec un châssis ASF tout alu (la coque nue ne pèse que 210 kg), une répartition des masses idéale (44% sur l’avant et 56% sur l’arrière), une transmission intégrale Quattro privilégiant le train arrière et la suspension pilotée Magnetic Ride, l’Audi R8 V10 est quasiment prête pour pulvériser les chronos sur un circuit. Sur la route, sa motricité et son efficacité atteignent vite les limites du pilote, le 200 km/h étant atteint en 12 secondes. On verra plus loin qu’il faut tout de même garder son sang froid tant son pilotage paraît facile mais toujours physique et parfois violent.

Sur la route

Se mettre au volant de l’Audi de route la plus performante de tous les temps est un privilège rare. Surtout quand on apprend qu’elle a servi de base à la GT3 LMS. Une simple pression sur un bouton et le méchant V10 de 525 chevaux de cette Audi R8 se réveille en émettant un feulement rauque. Quatre roues motrices, une répartition des charges idéale, un centre de gravité très bas, des voies larges : c’est quasiment la description d’une voiture de course et sur route ouverte, la stabilité et l’adhérence sont phénoménales. La suspension pilotée et raffermie joue également son rôle tout comme le différentiel arrière autobloquant.

Avec son châssis aussi efficace que docile, la R8 V10 permet d’exploiter sans craintes ses 525 ch. De quoi s’imaginer pilote…

Audi RS3 2.5 FSI 340 S TRONIC 7

Audi RS3 Sportback 2.5 FSI 340 QUATTRO S TRONIC 7

Garage Confidentiel vous propose en exclusivité cette magnifique Audi RS3 de avril 2011 comptabilisant 66.500km

L’histoire d’Audi est indissociable du moteur 5 cylindres depuis les fabuleuses Quattro notamment. On se souvient évidemment que la première Audi RS, la RS2, faisait honneur à cet héritage, pourtant vite oublié par la suite. Pour la petite histoire, c’est grâce à Lamborghini que la tradition du L5 Audi est encore d’actualité. En effet, le 2.5 TFSI est un demi-V10. Le 5 litres de la première Gallardo, pour être précis. Evidemment, plusieurs modifications furent ajoutées, à commencer par le passage à l’injection directe. L’autre « particularité » concerne l’ajout d’un turbocompresseur Borg Warner K16 (soufflant à 1.2 bar), doublé d’un échangeur air/air. Ouvrir le capot est un plaisir pour les yeux.  Du V10, le TFSI récupère la levée variable des soupapes et le calage variable à l’admission et à l’échappement. Du coup, les chiffres parlent d’eux-mêmes : 340 chevaux, 450 Nm, le 0 à 100 km/h abattu en 4.6s et le 0 à 200 km/h en 15.9s !

Pas de doute sur les performances hors normes de cette berline compacte. Au-delà de sa simple puissance, c’est aussi la plage d’utilisation de ce 5 cylindres qui impressionne avec un couple maxi disponible de 1600 à 5300 tr/min. Au sommet de la technologie actuelle, disposant de l’injection directe, le 2.5 TFSI est extrêmement compact, permettant son logement transversal.

L’Audi RS3 Sportback pèse 1575 kg, soit 125 de plus que la TT-RS en boîte mécanique. Des efforts on été consentis pour gagner un maximum de grammes, comme en témoignent les ailes avant en fibre de carbone renforcée de plastique (CFRP). Sur la route, le poids de la RS3 se fait rapidement oublier grâce à la vigueur du moteur, la plage de disponibilité du couple maxi y étant pour beaucoup. Quelque soit le régime auquel vous vous trouvez, l’Audi RS3 vous gratifie de reprises sans équivoque et le moindre dépassement devient une simple formalité. Sur autoroute, elle sera effectivement tout à fait à son aise et sa boîte robotisée se justifiera.

Avec son assiette abaissée de 25mm et ses voies élargies le châssis d’A3 Sportback gagne en stabilité dans les courbes rapides. Mais n’allez certainement pas croire que la RS3 n’est qu’une « Autobahn racer ». Vous vous tromperiez allègrement. Sur petites routes sinueuses elle est bluffante d’efficacité, sautant d’un virage à l’autre sans que son train avant ne soit jamais débordé. Le grip est époustouflant et les changements de direction rapides ne le mettent pas en défaut. Griffée « quattro » sur la boîte à gant, on pourrait finir de se convaincre en surfant sur le site officiel d’Audi que la transmission intégrale permanente maison est de la partie. En réalité, on retrouve comme soupçonné le système Haldex qui donne la part belle à la traction en ne répartissant de la puissance sur l’arrière que lorsque c’est jugé nécessaire. Précision importante, c’est ici une nouvelle génération du Haldex par rapport à la TT-RS, la RS3 récupérant le système de la VW Golf R.

L’Audi RS3 impose une rigueur sans faille et joue comme à l’habitude sur le côté premium sportif. Sa discrétion totale saura en ravir ceux qui préfèrent l’efficacité à la flamboyance… La RS3, c’est aussi, surtout et avant tout, un moteur extraordinaire, à la voix de baryton et aux poussées explosives ! Les 4 roues motrices assurent un comportement efficace, mais annihilent toute fantaisie…

Porsche 996 Carrera 4

Garage Confidentiel vous propose cette magnifique Porsche 911 type 996 Carrera 4 (flat 6 de 3.6L) phase 2, 320cv, boite automatique Tiptronic, de novembre 2002 avec seulement 50.106 km.

ETERNELLE 911…

A Stuttgart, on entretient le mythe avec passion et maîtrise depuis maintenant 38 ans. Et la recette semble garder la cote puisque la 911 renaît sans cesse dans une nouvelle mouture à la fois si proche et si différente de la précédente. Récupérant divers éléments esthétiques et techniques de ses soeurs Turbo et GT3, la carrera est aujourd’hui encore plus agréable que jamais…

A chacune de ses évolutions, la Porsche 911 fait couler beaucoup d’encre. A chaque fois, ingénieurs et stylistes doivent créer une nouvelle voiture sans pour autant perdre l’esprit du modèle précédent. L’enjeu est fortement risqué, puisque la 911 constitue à travers le monde la seule et vraie Porsche aux yeux des fidèles de la marques. A l’occasion du restylage de cette 996, les stylistes ont du oeuvrer pour différencier de façon plus évidente la 911 de sa petite soeur, la Boxster. Les influences viennent principalement de la 911 Turbo. On le remarque au niveau des optiques et du nouveau bouclier avant intégrant des prises d’air agrandies (+15% de refroidissement). A l’arrière, les changements concernent une moulure dans le bouclier et l’arrivée de deux embouts d’échappement ovales. Des modifications perceptibles à l’oeil mais qui améliorent aussi l’aérodynamisme. Ainsi, la portance a été diminuée de 25 % à l’avant et de 40 % à l’arrière. Autre nouveauté esthétique et technique, les jantes de la nouvelles 911 ont permis de réduire les masses non suspendues. La nouvelle Carrera bénéficient également de l’instrumentation de la Turbo intégrant un écran affichant les données de l’ordinateur de bord. L’habitacle est plus luxueux et plus valorisant qu’avant. L’équipement de série est généreux et la finition de meilleure qualité. Les sièges partiellement recouverts de cuir font partie de l’équipement standard tout comme le thermovitrage, la climatisation régulée et l’alarme antivol.

Pour mieux se démarquer du Boxster, un petit coup de pouce a été mis côté cylindrée. De 3.4L sur la première Porsche 911 Carrera type 996 le « flat six » passe à 3.6L. Une augmentation de cylindrée obtenue par une course allongée de 4,8 mm qui passe de 78 à 82,8 mm. Un travail qui a entraîné une modification de l’ensemble vilebrequin, bielles et pistons. De plus, le 3.6L de la Carrera adopte le système VarioCam déjà utilisé à l’époque sur la 911 Turbo et la 911 GT2. Ce système à levée variable des soupapes d’admission est ici continu. Le calage de l’arbre à cames d’admission est réalisé par un variateur à ailettes reliant l’arbre à cames au pignon d’entraînement. Les poussoirs à coupelle pilotables sont actionnés par une valve de commande électrohydraulique à trois raccords et deux positions. L’adoption de la distribution « VarioCam Plus » a permis d’obtenir un gain significatif en puissance et en couple. Ces caractéristiques apportent encore plus d’onctuosité à cette mécanique de légende qu’est le Flat 6 allemand.

Niveau conduite, cette carrera 4 est très maîtrisable et même carrément « facile » en version carrera 4, peut-être trop aux yeux des amateurs de pilotage… La somme des modifications apportées, tant au niveau de l’échappement qu’au niveau des freins (durites aviation), font de cette 911 une voiture dont le comportement est tout simplement génial, tant à très grande vitesse que sur routes sinueuses. La Porsche 996 figure parmi les sportives les plus abouties du monde pour son époque. Désormais elle séduit autant les amateurs de pilotage que les amoureux de belles GT…

Audi A1 Sportback S-Line

Audi A1 Sportback TDI 90 Ultra S-line

Garage Confidentiel vous propose en exclusivité cette Audi A1 Sportback TDI 90 Ultra S-line de 03/2016 comptabilisant 29.800km

Le luxe inspire de nombreux constructeurs dans la catégorie des citadines. A commencer par Audi qui ne cesse d’innover pour corrigé nombre de ses défauts pour conserver sa place de leader en soignant la signature haut de gamme de son Audi A1. C’est surtout en qualité de fabrication que l’Audi A1 fait la différence avec ses rivales. Les matériaux sont de belle qualité et l’assemblage très rigoureux. Rien ou presque ne distingue la citadine du reste de la gamme aux anneaux.

Coté motorisation, le TDI 90 s’avère très réactif et plus suprenant encore, sa sonorité est mélodique sans être envahissante. Ses reprises plutôt énergiques lui permettent de se relancer avec dynamisme. Niveau liaison au sol,la citadine est rigide, bien amortie, elle profite d’une nouvelle direction assistée qui la rend particulièrement agile. Les jantes de 17 pouces lui donne un look sportif sans faire perdre cette touche de confort qui lui va si bien.

Cette citadine premium semble la plus polyvalente sur son créneau. Sa dotation digne des plus grandes routières et sa nouvelle motorisation fringuante en font un choix de raison non dénué de passion.

Volvo XC-90 2.0 TDI 200 cv 7places

Garage Confidentiel vous propose ce magnifique Volvo XC-90 Summum, 2.0L TDI de 200 cv, suréquipée, d’août 2011 avec 187000 km.

Du charme. à la suédoise

Bien qu’avec des volumes complètements différents du reste de la gamme, le XC90 s’identifie parfaitement comme appartenant à la famille Volvo avec son capot avant sculpté autour de la calandre et ses feux arrières originaux qui soulignent les courbes latérales de la carrosserie.

Un intérieur sobre et costaud

L’habitacle est, tout d’abord, très spacieux. Avec l’option 7 places, deux sièges supplémentaires s’escamotent dans le plancher du coffre ou se déplient astucieusement. Les places avant et les deux places latérales de la seconde rangée sont confortables et généreuses en largeur et profondeur, tandis que les 3 autres sièges logeront aisément des enfants ou des adultes pour un trajet court. Attention toutefois à l’accès aux places arrières, surtout si, comme nous l’avons testé, les sièges coulissants de la rangée du milieu sont condamnés à l’immobilité par deux sièges bébé : dans ce cas l’accès, par le coffre, devient franchement sportif ! Petit détail embarrassant : lorsque les deux sièges arrières sont en place, il n’y pas d’emplacement prévu pour le cache bagage, qui deviendra un objet encombrant à oublier au garage.

La route vue d’en haut

Le principal atout du XC90 est son excellent comportement routier. Tout en étant au top pour la sécurité (je ne m’attarderai pas sur la longue liste des équipements de sécurité active et passive, votre concessionnaire préféré fera cela bien mieux que moi), le XC90 est confortable. Ni trop ferme, ni trop mou, il est à l’aise sur tous types de revêtements et autant en conduite souple que dynamique. Son excellent châssis lui confère une agilité surprenante si l’on accélère le rythme. Il est possible d’inscrire les deux tonnes et quelques de l’engin très précisément en entrée de virage, les aides à la conduite se faisant suffisamment discrètes pour laisser le champ à un peu de pivotement. Pour la sortie de virage vous pouvez ouvrir les gaz en grand puisque la motricité sera rarement prise en défaut grâce au système AWD. L’auto se comporte comme une traction classique, si ce n’est son gabarit qui se rappellera à votre bon souvenir dans les rues étroites ou sur les parkings.

 

Conclusion

Les performances satisfaisantes et l’équipement complet vous rendront la route plus agréable, tout en vous permettant de vous distinguer des fanatiques de SUV « tendance » pour lesquels il n’y a point de salut en dehors de l’étoile ou de l’hélice !

 

 

BMW Série 1 116d (F20) Eff. Dynamics

BMW Série 1 – 116d (F20) Efficient Dynamics

Garage Confidentiel vous présente cette magnifique BMW Série 1 116d (F20) 5 portes Efficient Dynamics édition Executive, 116cv, avec de nombreuses optionsdu 10/2015 comptabilisant 42.235km.

Le facelift du printemps 2015 n’est pas passé inaperçu et trois ans après cette silhouette ne semble pas prendre une ride, bien au contraire, avec ses faces avant et arrière redessinées. Une fois à l’intérieur, la Série 1 offre un univers dédié à son conducteur et profite d’une mise à jour essentiellement technologique avec un système multimédia évolué, dont la navigation Professional avec son large écran de 8,8 pouces. La qualité perçue d’excellente facture place cette BMW en haut de la hiérarchie du segment.

En action, cette Série 1 se veut extrêmement dynamique et bien suspendue. Son tempérament propulsion provoque ce petit déhanchement caractéristique lors des accélérations avec un train arrière qui se pose parfaitement par terre et ne bouge plus d’un millimètre avec les aides à la conduite. Elle est vive à conduire, reprend bas et offre assez de peps pour évoluer sereinement sur tous les réseaux. Les vibrations et la sonorité typiques d’un 3 cylindres ont été compensées efficacement par les ingénieurs allemands pour offrir un confort de bonne tenue.

Côté comportement, cette propulsion pur jus (pour combien de temps encore ?) conserve un excellent compromis entre confort et dynamisme, de surcroît avec la monte d’origine 16’’ livrée de série. La direction est franche, directe et précise et l’arrière-train très prévenant.

Vous l’aurez compris, cette offre un excellent compromis entre polyvalence et dynamisme. Son petit moteur en fera une excellente routière peu gourmande en ville comme sur longs trajets. Son confort inégalable offre les sensations d’une berline pour le prix d’une citadine. A découvrir en exclusivité chez Garage Confidentiel.

Audi A5 coupé Sport Design S-line 2.0 TDI 177cv

Audi A5 coupé Sport Design S-line 2.0 TDI 177cv

Garage Confidentiel vous propose en exclusivité cette Audi A5 coupé Sport Design S-line 2.0l TDI 177cv du 04/07/2013 comptabilisant 29.980km (peu évolutif)

Seuls les vrais connaisseurs du plaisir incomparable que procure la subtile mélange entre confort et sportivité apprécieront de se délecter de cette magnifique Audi A5 coupé Sport Design et sa boite multitronic à variation continue.

Coté style, on la reconnaît incontestablement au premier coup d’œil comme une A5. Impossible de la confondre avec une autre. Qui de mieux placé pour en parler que l’ex-patron du style Audi « Walter de Silva », aujourd’hui retraité, qui la qualifiait de “plus belle de toutes ses créations”. Sa recette? Un équilibre parfait des volumes, des galbes sensuels, l’absence d’appendices tapageurs. Tous les éléments de carrosserie sont en outre si parfaitement alignés qu’ils donnent une impression de qualité remarquable.

A l’intérieur, la présentation séduit tout autant. Elle respire une classe folle. Matériaux et accostages sont d’une robustesse rassurante.

Les performances sont très satisfaisantes. Souplesse, puissance et fluidité se révèlent un régal. Agile et efficace, équilibré avec une répartition de la masse presque totale (57 % sur l’avant), ce coupé offre au volant tout ce que l’on attend d’une bourgeoise moderne. Une superbe auto, luxueuse à souhait, rigoureusement conçue et sérieusement fabriquée, homogène, et passionnante à conduire tout en restant confortable.

En résumé, qualité de finition remarquable, élégance des lignes hyper-classiques, formidable agrément de conduite, l’A5 II est une vraie réussite. Un magnifique coupé aux prestations haut de gamme qui ne vous laissera pas indifférent(e).

Mercedes C 220 CDI Sportline AMG

Mercedes C 220 CDI Sportline 7g tronic AMG – 170cv

Garage Confidentiel vous propose ce magnifique Mercedes C220 CDI Sportline 7g tronic pack AMG comptabilisant 51.500km de 11/2014

La nouvelle Mercedes Classe C est une copie quasi conforme du vaisseau amiral Classe S… A une échelle évidemment inférieure, même si la génération W205 est aujourd’hui considérée comme un beau bébé. Jugez plutôt : 4,69 mètres de long pour 1,81 m de large. Soit 27 cm de plus que son ancêtre. Pourtant, à la voir sur la route des crêtes, cette nouvelle étoile séduit par sa finesse. Son coefficient aérodynamique de 0,24 fait référence dans sa catégorie.

Nous sommes aussi séduits par le soin apporté aux optiques, mais également par l’ajout de subtiles touches de chrome (sur les bas de caisse…) ou même par cette double sortie d’échappement. Equipé du pack AMG, ce modèle donne même une leçon de dynamisme à la CLA, pourtant davantage connotée « sport ». Comme souvent, Mercedes propose une ribambelle d’options pour améliorer l’esthétique de ses voitures, elle celle que nous vous proposons aujourd’hui est loin d’en être dépourvue…

L’essentiel des ventes de Mercedes Classe C se feront, en France, en versions 220 BlueTec. Cela tombe bien, qu’il s’agit notre monture. Pour son best-seller, Mercedes a apporté quelques modifications au 2,1 litres Diesel afin de le rendre moins gourmand. Le travail apporté au châssis, avec le recours à l’aluminium, a aussi permis de gagner une centaine de kilos. Donné pour 170 ch et 400 Nm, la C220 BlueTec affiche une belle aisance face au chronomètre (0 à 100 km/h en seulement 7,7 secondes), d’autant que sa masse (1,6 tonne) reste raisonnable. Les relances seront donc chose aisée et si la transmission automatique (revue) favorise clairement la douceur à la vigueur.

Que dire, sinon que cette nouvelle Classe C surclasse le modèle précédent. Plus réussie esthétiquement, elle gagne surtout en standing, à tel point que sa grande sœur Classe E a du souci à se faire…