fbpx

Alarme antivol

Porsche 993 Carrera 2

Garage Confidentiel vous propose cette magnifique Porsche 911 type 993 Carrera 2 (3.6L), 272cv, boite mécanique, de mars 1995 avec seulement 57.995 km.

Eternelle 993…

Valeur sûre du marché de l’occasion, la Porsche 911 type 993 a gardé une cote soutenue durant toute sa carrière. A cela, plusieurs raisons, dont la principale est de représenter l’aboutissement de la 911 refroidie par air. Une race désormais éteinte et sur laquelle se sont jetés les puristes jusqu’à la déraison, surtout que l’auto est de plus en plus rare sur le marché de l’occasion. Du moins à un kilométrage raisonnable.

Après deux décennie écoulée et le cap des 100 000 km franchit par de nombreux modèles, les seuls défauts relevés à l’encontre de la 993 concernent surtout une sensibilité des réglages du train avant et des biellettes de direction après 100.000km. L’aileron peut aussi créer quelques soucis mineurs et se mettre à grincer.  Pour le reste, cette Porsche est capable de vous emmener loin et vite sans réclamer le budget d’entretien de certaines belles italiennes notamment… Un atout indéniable.

Aujourd’hui il est assez difficile de trouver une belle 993 Carrera 2 avec un historique complet et un kilométrage en dessous des 60000km. Les cours élevés de la 911 type 993 peuvent trouver une justification partielle dans l’excellente fiabilité du modèle qui semble tout aussi robuste que le sont les Carrera 3.2L dont elle est la digne descendante.

Le modèle parfait pour tout collectionneur ou passionné, une boite manuelle, une cote stable à tendance toujours à la hausse, un cout d’entretien très réduit, une couleur relativement rare et une génération d’exception qu’est cette première 993 qui signe la fin d’une époque des moteurs à refroidissement par air. La dernière vraie 911 par excellence, pour tout véritable Porschiste qui se respecte. Un atout indéniable au royaume des sportives pré-collection que bien peu sont capables d’offrir réellement…

Audi RS3 2.5 FSI 340 S TRONIC 7

Audi RS3 Sportback 2.5 FSI 340 QUATTRO S TRONIC 7

Garage Confidentiel vous propose en exclusivité cette magnifique Audi RS3 de avril 2011 comptabilisant 66.500km

L’histoire d’Audi est indissociable du moteur 5 cylindres depuis les fabuleuses Quattro notamment. On se souvient évidemment que la première Audi RS, la RS2, faisait honneur à cet héritage, pourtant vite oublié par la suite. Pour la petite histoire, c’est grâce à Lamborghini que la tradition du L5 Audi est encore d’actualité. En effet, le 2.5 TFSI est un demi-V10. Le 5 litres de la première Gallardo, pour être précis. Evidemment, plusieurs modifications furent ajoutées, à commencer par le passage à l’injection directe. L’autre « particularité » concerne l’ajout d’un turbocompresseur Borg Warner K16 (soufflant à 1.2 bar), doublé d’un échangeur air/air. Ouvrir le capot est un plaisir pour les yeux.  Du V10, le TFSI récupère la levée variable des soupapes et le calage variable à l’admission et à l’échappement. Du coup, les chiffres parlent d’eux-mêmes : 340 chevaux, 450 Nm, le 0 à 100 km/h abattu en 4.6s et le 0 à 200 km/h en 15.9s !

Pas de doute sur les performances hors normes de cette berline compacte. Au-delà de sa simple puissance, c’est aussi la plage d’utilisation de ce 5 cylindres qui impressionne avec un couple maxi disponible de 1600 à 5300 tr/min. Au sommet de la technologie actuelle, disposant de l’injection directe, le 2.5 TFSI est extrêmement compact, permettant son logement transversal.

L’Audi RS3 Sportback pèse 1575 kg, soit 125 de plus que la TT-RS en boîte mécanique. Des efforts on été consentis pour gagner un maximum de grammes, comme en témoignent les ailes avant en fibre de carbone renforcée de plastique (CFRP). Sur la route, le poids de la RS3 se fait rapidement oublier grâce à la vigueur du moteur, la plage de disponibilité du couple maxi y étant pour beaucoup. Quelque soit le régime auquel vous vous trouvez, l’Audi RS3 vous gratifie de reprises sans équivoque et le moindre dépassement devient une simple formalité. Sur autoroute, elle sera effectivement tout à fait à son aise et sa boîte robotisée se justifiera.

Avec son assiette abaissée de 25mm et ses voies élargies le châssis d’A3 Sportback gagne en stabilité dans les courbes rapides. Mais n’allez certainement pas croire que la RS3 n’est qu’une « Autobahn racer ». Vous vous tromperiez allègrement. Sur petites routes sinueuses elle est bluffante d’efficacité, sautant d’un virage à l’autre sans que son train avant ne soit jamais débordé. Le grip est époustouflant et les changements de direction rapides ne le mettent pas en défaut. Griffée « quattro » sur la boîte à gant, on pourrait finir de se convaincre en surfant sur le site officiel d’Audi que la transmission intégrale permanente maison est de la partie. En réalité, on retrouve comme soupçonné le système Haldex qui donne la part belle à la traction en ne répartissant de la puissance sur l’arrière que lorsque c’est jugé nécessaire. Précision importante, c’est ici une nouvelle génération du Haldex par rapport à la TT-RS, la RS3 récupérant le système de la VW Golf R.

L’Audi RS3 impose une rigueur sans faille et joue comme à l’habitude sur le côté premium sportif. Sa discrétion totale saura en ravir ceux qui préfèrent l’efficacité à la flamboyance… La RS3, c’est aussi, surtout et avant tout, un moteur extraordinaire, à la voix de baryton et aux poussées explosives ! Les 4 roues motrices assurent un comportement efficace, mais annihilent toute fantaisie…